Fabriquer et brasser sa propre bière exige, en plus du matériel nécessaire, des ingrédients et des étapes d’élaboration à ne pas négliger. C’est une très bonne résolution parce que la bière artisanale est très bonne pour la santé en plus d’avoir un goût personnalisé. Mais avant toute chose, il convient d’en savoir davantage sur ce fameux équipement. Le point dans cet article.

Les différents types de kits de brassage

Il existe quatre types de kit brassage bière. En premier, on a les kits à bière. Il s’agit des sirops de malt concentrés et houblonnés qui sont adaptés aux débutants. Avant la fermentation, une heure de préparation du moût est nécessaire. Deuxièmement, il y a les kits tout grain qui conviennent très bien aussi aux débutants. Ces kits sollicitent environ 4 à 5 heures de préparation. En troisième place viennent les kits extraits de malt qui sont destinés aux brasseurs intermédiaires. Ces kits permettent de personnaliser la recette avec un temps de fabrication de deux à trois heures. Enfin, il y a les kits de malt pour les habitués qui sont complètement personnalisables. Il faut un temps de préparation de six heures.

Les ingrédients pour faire de la bière

Il faut avant tout ce qu’on appelle le malt. Il  s’agit d’une céréale déjà transformée par le malteur et qui est prête à utiliser par le brasseur. Il existe d’autres alternatives au malt comme le blé ou le seigle qui sont moins courantes. L’intérêt d’intégrer des céréales à la bière est leur constitution en tant que sucre. Comme autre ingrédient, il y a le houblon qui est tout aussi nécessaire. C’est une plante grimpante de la famille des cannabinacées. On extrait de cette plante le fruit. Son utilisation donne à la bière un gout amer et balance le sucre des céréales. Par ailleurs, on a besoin de levure. La présence de la levure est moindre, mais elle est très importante. La levure consomme les sucres que le brasseur a soigneusement extraits des céréales pour en faire de l’alcool et de dioxyde de carbone. Enfin, il faut de l’eau. C’est l’ingrédient principal de la bière. L’eau choisie va influencer le gout de la bière.

Les étapes générales de la fabrication de la bière

Le kit brassage bièrecontient des outils spécifiques à chaque étape .Premièrement, il faut concasser les céréales. Il appartient au brasseur de casser notamment le malt en 4 ou  morceaux sans en faire de la farine. Deuxièmement, on procède à l’empâtage. Le malt est à plonger dans de l’eau chaude. De ce fait, l’amidon va se transformer en petits sucres fermentescibles. Troisièmement, il faut filtrer pour séparer les grains de céréales du jus sucré. On aura seulement besoin du jus. Lors de la filtration, il faut rincer le tout à l’eau chaude. On obtient alors le moût. Quatrièmement, il y a l’ébullition. Dans cette étape, on va chauffer le moût à 100°C durant une heure. Cinquièmement, il faut refroidir le moût en passant de 100°C à moins de 25°C en quelques minutes seulement et pas plus pour développer la quantité de bactéries nécessaires sans arriver à une infection. Sixièmement, il y a la fermentation où le brasseur transfère le moût dans son fermenteur. Enfin, il y a le conditionnement qui consiste à passer la bière du fermenteur vers un fût ou une bouteille.