À chaque nouvelle cuvée, les œnologues et les vignerons cherchent toujours à atteindre l’équilibre de vin. On dit en effet qu’un vin est équilibré s’il est à la fois onctueux et acide. Pour les vins rouges, les sensations d’onctuosité et d’acidité doivent être complétées par la sensation tannique. Découvrez nos conseils pour trouver un bon vin équilibré.

Qu’est-ce qu’un vin équilibré ?

Un vin est équilibré quand les éléments qui le composent se contrebalancent. Cela signifie qu’aucun de ces éléments ne doit dominer et donner une sensation particulière. Les conditions d’obtention d’un tel équilibre sont nombreuses, comme :

  • Le rapport d’un terroir et d’un cépage : la qualité de la boisson est en fonction du sol où les vignes sont plantées, même si on a un même cépage ;
  • Le millésime : la sensation offerte par le vin est en fonction de la maturité des raisons ;
  • Les rendements : plus les rendements des vignes sont maitrisés, plus on obtient des vins concentrés.

Le vin équilibré  s’oppose au vin déséquilibré. Est par exemple déséquilibré un vin qui a une acidité plus élevée et qui agresse les gencives. Tel est également le cas si le produit procure une sensation d’amertume désagréable dans la bouche du dégustateur. Par contre, quand le vin est équilibré, cela signifie qu’il est de meilleure qualité.

Comment reconnaitre un vin équilibré ?

Dans un vin équilibré, les 3 composantes suivantes sont en parfaites harmonies :

  • L’acidité, ou plus précisément la vivacité du breuvage : selon le niveau d’acidité, il peut être vert, vif ou rafraichissant. Le vin est acide quand il fait saliver le dégustateur. Dans ce cas, on dit qu’il est plein de pep’s ;
  • Le sucre et l’alcool, qui déterminent la rondeur et la douceur du vin. Pour que le vin ne soit pas trop pâteux ou trop lourd, il faut que son sucre ou son alcool soit compensé par assez d’acidité. Cette dernière permet également de contrebalancer le côté brulant dû à l’alcool trop marqué :
  • Les tanins, constituant la charpente des vins rouges. Ceux-ci procurent une sensation de sécheresse et d’amertume en bouche. Quand le côté « tanins » est trop poussé, on dit que le vin est alors « astringent » ou « dur ». Selon le degré de « tanins » du vin, ce dernier peut également être « plat » ou « charpenté ».  Pour assurer la qualité du breuvage, il faut que cette composante gustative se contrebalance avec l’acidité, le sucre et l’alcool.

Où acheter son vin équilibré ?

Un vin équilibré ne s’achète pas n’importe où.  La meilleure solution consiste à s’en procurer auprès d’un vigneron. Avant l’achat, ce dernier peut vous faire déguster. Vous avez également la possibilité de vous déplacer auprès d’un caviste le plus proche. Ce dernier est à même de vous fournir des conseils et de mettre à votre disposition des vins de meilleure qualité. Outre cela, vous pouvez aussi trouver votre vin équilibré en grande distribution, lors des foires aux vins ou encore dans un salon de vignerons.