Souvent, une escapade en Afrique est souvent synonyme de safaris à la découverte de la grande biodiversité du pays. Le continent a pourtant d’autres atouts touristiques. Parmi ceux-ci, on compte de nombreuses spécialités culinaires, notamment des desserts. L’Afrique offre une quantité importante de gâteaux succulents. En voici 4 que vous devriez absolument goûter au cours de votre voyage sur ce continent.

Le beignet au sucre

Communément appelé « BHB » au Cameroun, « Gbofloto » à la Côte d’Ivoire, « Mikaté » au Congo, « puff puff » au Nigeria et Cameroun, « Botokoin » au Togo et « Bofrot » au Ghana, le beignet au sucre est une spécialité africaine très populaire. Ce qui en fait un aliment incontournable à manger pendant votre voyage en Afrique.

Il s’agit en fait d’une boule de pâte sucrée. Facilement reconnaissable par sa couleur dorée, vous en trouverez dans les stands de cuisine de rue. Les beignets au sucre se mangent surtout au petit déjeuner. Ils sont servis avec de la bouillie de maïs ou de mil, ou avec des haricots sautés.

La Koeksister

Appelée aussi « Koesister » ou « Koeksuster », la Koeksister est un véritable plaisir sucré. Originaire d’Afrique du Sud, elle est un beignet, dont la forme allongée et tressée attire les yeux. Une fois frite et refroidie, la pâte est trempée dans un sirop de canne. Après quoi elle devient très collante et bien évidemment très sucrée.

Il est à noter que les Koeksister existent en deux versions : la croustillante et la moelleuse. Alors que la texture croustillante est plus sucrée, la moelleuse est plutôt épicée ainsi que saupoudrée de coco. Ces beignets se mangent froids, sans être surgelés.

La cuisse de dame

Sa forme un peu allongée rappelant vaguement la cuisse d’une femme lui a valu son appellation « cuisse de dame ». Mais elle est aussi connue sous le nom de « Schenkele ». Il s’agit d’une autre variante de pâtisserie frite au goût très délicieux, moelleux à l’intérieur et croquant à l’extérieur.

D’origine alsacienne, ce beignet est très apprécié au Congo. Il se compose généralement de farine, de beurre fondu, d’œufs, de kirsch, de zestes de citron, de sucre ainsi que de cannelle moulue. La pâte ainsi obtenue sera modelée en de petites quenelles d’environ 10 cm de long avant d’être frite. Les cuisses de dames peuvent se manger chaudes ou froides, selon le goût de chacun.

L’Alloco

Surnommé aussi « Aloco » ou « Aloko », l’Alloco est un délice très populaire en Afrique centrale et en Afrique occidentale. Il s’agit de bananes plantain frites. Les régions rurales utilisent principalement l’huile de palme pour la friture. Les zones rurales, quant à elles, préfèrent l’huile d’arachide.

Véritable mets traditionnel, l’Alloco se déguste généralement avec du poisson frit. Cependant, il peut aussi être accompagné de viande sautée ou de légumes. Vous en trouverez sûrement dans les stands de street food africains. Surtout que ce mets est une sorte de collation.